Résidence Terre & Territoires

En 2020, Zone i a initié la première résidence de création photographique Terre et Territoires, en collaboration avec Valimage.

Cette résidence pose la question du territoire dans une période particulièrement trouble tant du point de vue écologique que du point de vue sociétal. Le·la photographe résident·e investit un terrain rural, industriel, habité et déserté, entre Loire et Loir. Il·elle s’attache à rendre visible les particularités de ce territoire, ses qualités, ses failles et ses richesses. Il·elle aura vocation à interroger l’universel. Du local au global, à moins que ce ne soit l’inverse…

Accompagnée par le dispositif Capsule du Ministère de la Culture, elle est organisée en partenariat avec la D.R.A.C. Centre-Val de Loire et la Région Centre-Val de Loire.

Un livre co-édité par les éditions Filigranes et Zone i :
Collection Terre & Territoires

Trois regards, trois immersions sur le territoire du Centre-Val de Loire, trois livres édités en 2021, 2022 et 2023.
À l’issue de chaque résidence, Zone i et Valimage produiront un livre de photographies et de textes qui rendra compte du travail de l’artiste.
Édités chaque année, ces ouvrages formeront une collection de livres d’auteurs présentant une variété de regards complémentaires sur un territoire de la région Centre-Val de Loire.
Les livres seront disponibles le jour de l’inauguration de l’exposition, chaque année au mois de mai. Ils seront également diffusés en librairie en France, sur les différents lieux de l’exposition et plus largement grâce aux réseaux des deux associations.
À l’issue des trois années de production, un 4e volume, avec un complément éditorial, rassemblera les travaux dans un coffret. Ce dernier volet sera composé d’un ensemble de textes d’auteurs et d’acteurs de la photographie en écho aux travaux des artistes, d’images des trois expositions ainsi que des documents complétant l’engagement des artistes sur le territoire.

Résidence 2022
Un appel à projet pour la prochaine résidence a été lancé pour déterminer le·la photographe 2022.

Télécharger le dossier de candidature : ICI

Date limite de réception des dossiers : 18 avril 2022 à minuit
Annonce des résultats : 30 avril 2022

Arno Brignon
Résidence 2020

Arno Brignon a été choisi pour inaugurer cette première édition.
Son travail a été exposé du 18 septembre au 7 novembre 2021 au Moulin de la Fontaine à Zone i.

Entre septembre et novembre 2020, Arno Brignon a marché. Il a relié Tavers à Thoré-la-Rochette, du Val de Loire au Perche Vendômois en passant par la Beauce. En sillonnant ce territoire rural exploité, habité mais aussi déserté, Arno en a révélé les richesses et les failles. Réalisées avec un appareil photographique amateur et des films argentiques périmés. Le récit humaniste et sensible qu’il a écrit lors de son cheminement solitaire évoque notre monde en mutation et tente de comprendre ce que signifie l’exploitation de la terre par l’homme, l’écologie ou encore le « vivre ici » aujourd’hui.

Nous voyageons dans une sorte de road trip intemporel et le paysage semble atomisé de couleurs surnaturelles…

*

Arno Brignon est né en 1976 à Paris. Il vit à Toulouse.
En 2010, diplômé de l’ETPA (Gd Prix du Jury), il quitte son métier d’éducateur dans les quartiers sensibles pour se consacrer entièrement à la photographie. Il articule alors son travail entre résidences, expositions, enseignement et recherches personnelles. Il travaille également pour la presse et rejoint l’agence Signatures, Maison de photographes en 2013.

Plus d’infos : www.arno-brignon.fr

Julie Hascoët
Résidence 2021

Pour ce deuxième opus de la résidence Terre & Territoires, Julie Hascoët propose une forme hybride, entre le carnet de notes, l’étude de terrain et la recherche en bibliothèque. C’est une exploration visuelle, une expédition poétique dans les artères de la terre, qui donne à voir, de façon non exhaustive, un ensemble d’espaces souterrains : anciennes carrières, habitats troglodytiques abandonnés, caves…

Julie Hascoët sonde de manière symbolique la portée de ces constructions pour ce qu’elles suggèrent au sein de nos sociétés. Ces mondes invisibles, qui échappent au regard, sont-ils des refuges ou des zones de repli dans un contexte anxiogène ?

Entre Loir et Loire, entre tuffeau vendômois et calcaire de Beauce, ce travail est le résultat d’une résidence d’un mois menée à l’automne 2021 entre deux structures et deux départements : Zone i, à Thoré-la-Rochette, dans le Loir-et-Cher, et Valimage, à Tavers, dans le Loiret.

Exposition au Moulin de la Fontaine du 18 juin au 6 novembre 2022.

*

Julie Hascoët mène un travail protéiforme qui déborde le cadre strict de la photographie pour embrasser les domaines de l’édition, de l’installation et des pratiques curatoriales. Depuis 2013, elle est co-fondatrice et co-responsable de Zines of the Zone, artist-run space sans espace, plateforme nomade de diffusion et de rencontre dédié aux formes auto-éditées du livre photo et dont le champ d’action se situe à l’intersection entre l’exposition, la collecte, l’inventaire, la recherche scénographique et le voyage. Photographe, diplômée de l’ENSP à Arles, son travail se développe entre recherches personnelles et résidences de création. Son regard se porte sur les territoires isolés et leur occupation, les espaces qui tentent d’échapper à la carte, mêlant une approche poétique autour du paysage à une dimension humaine, plus politique, autour des marges. Depuis son installation à Brest en 2019, elle organise ponctuellement des concerts et fait du commissariat d’exposition. Elle est également membre du réseau Documents d’Artistes en Bretagne.

Plus d’infos : experiments.fr/